Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (32)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
16 mai 2019, 07:35
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

La première histoire d’amour

C’est Toto qui sort de l’école et qui aperçoit la voiture de son grand frère garée sur la place du village. A l’intérieur, son frère est en train de draguer une jeune fille.

Très curieux, Toto s’approche et, discrètement, se cache dans le coffre de la voiture. Quelques minutes plus tard, la voiture démarre, roule pendant quelques minutes et s’arrête dans un petit bosquet.

Il entend alors son frère demander à la fille :
– C’est oui ou c’est non ?
– C’est non ! Répond la fille
– Alors tu descends et tu rentres à pieds !

Cela donne des idées à Toto, qui le lendemain décide de prendre son vélo pour aller à l’école.

Le soir, à la sortie, il propose à l’une de ses petites copines de l’emmener faire un tour. Elle accepte et les voilà partis pour le petit bosquet. Arrivés sur place, Toto demande à sa copine :
– C’est oui ou c’est non ?
Ne sachant pas de quoi il s’agit, elle répond :
– C’est oui !
– Bon, ben tu prends mon vélo et je rentre à pieds !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 mai 2019, 08:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Les petites culottes

Dans la vitrine d’une boutique de lingerie fine, deux petites culottes, la petite Sloggi et la petite Lejaby, sympathisent et deviennent amies.

Mais elles sont vendues et la vie les sépare. Quelques mois plus tard, dans une machine de laverie automatique la petite Sloggi regarde une culotte, qui tourne en même temps qu’elle.

– Vous ne seriez pas la petite Lejaby, qui était en vitrine aux Galeries Lafayette ?

– Mais si ! Et vous êtes la petite Sloggy…

Elles s’embrassent et commencent à papoter.

– Moi, dit la petite Lejaby, j’ai une vie formidable. J’ai été achetée par une femme qui sort énormément. Cinéma, théâtre, ballets, concerts, opéra, ça n’arrête pas. Et comme elle s’habille très court, je vois tous les spectacles.
Et vous ?

– Moi aussi, j’ai été achetée par une femme qui sort pratiquement tous les soirs. Mais moi, je n’ai pas vôtre chance : elle ne m’emmène jamais……..



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 mai 2019, 07:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

L’arithmétique

Toto a du mal à comprendre l’arithmétique.
La maîtresse essaie de lui faire comprendre grâce à des exemples concrets :

– Toto, si tu plonges la main dans ta poche de droite et que tu trouves une pièce de 1 euro, puis si tu plonges ta main gauche dans ta poche de gauche et que tu trouves un autre euro, qu’est-ce que tu auras ?

– Le pantalon de quelqu’un d’autre Madame.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 mai 2019, 07:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Baiser d’amour

C’est l’histoire d’un couple, marié depuis de très très nombreuses années.

Monsieur est dans son fauteuil et lit un bon livre.

Madame est devant la télévision et regarde un film à l’eau de rose.

A la fin du film, le héros embrasse fougueusement l’héroïne.

Madame dit alors à son mari :
« Hé, t’as vu ça ? Ça fait longtemps que tu ne m’as pas embrassée comme ça ! »

Et son mari lui répond :
« Ho, tu sais combien il est payé, lui ? »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 mai 2019, 07:21
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

A la cafétéria

Les enfants attendaient en rang pour dîner dans la cafétéria d’une école catholique élémentaire.

Au bout de la table se trouvait une grosse pile de pommes. La religieuse avait placé une note sur le plateau de pommes :
« N’en prenez qu’une seule, Dieu vous surveille. »

En avançant plus loin le long du comptoir, à l’autre bout se trouvait une grosse pile de biscuits aux brisures de chocolat.
Et là il y avait une note griffonnée par une main d’enfant :
« Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 mai 2019, 07:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Un whisky avec deux glaçons

Derrière le comptoir d’un bar, le fils des patrons. Un gars rentre dans l’établissement. Le barman lui demande :
– Qu’est-ce que vous désirez prendre, Monsieur ?
– Un whisky avec 2 glaçons, s’il vous plaît, répond le gars.

Le garçon lui sert le verre, le gars l’avale d’un coup puis prend le chemin de la sortie. Le garçon le rappelle :
– Eh, vous n’avez pas payé votre consommation !
– Ah non, hein. Vous m’avez demandé ce que je désirais prendre. C’était une invitation, je ne dois donc pas payer. Et il sort…

Le soir, le garçon raconte cela à ses parents. Le père lui dit :
– Ça ne fait rien, demain, c’est moi qui m’occupe du bar. S’il revient, il trouvera à qui parler !

Le lendemain, le patron est derrière le bar et le gars rentre. Le patron demande :
– Qu’est-ce que vous prenez, Monsieur ?
– Un whisky avec 2 glaçons, s’il vous plaît.

Il avale le whisky, se lève et s’apprête à partir. Le patron est furieux, mais le gars lui répond :
– Ah non, vous m’avez proposé aimablement de boire quelque chose. Quand on offre une boisson, on n’exige pas le paiement. Et il sort.

Le soir le patron raconte cela à sa femme. Autoritaire, celle-ci décide de tenir le bar le lendemain et de s’occuper de l’individu s’il revient.

Le lendemain, le gars rentre dans l’établissement. La patronne dit :
– Bonjour Monsieur !
– Bonjour Madame !

La patronne se tait pendant de longues minutes. « Il ne m’aura pas », se dit-elle. « Je ne vais pas demander ce qu’il désire prendre. Il sera bien obligé de réagir si je ne dis rien… ».

Après 1/4 d’heure, impatiente, la patronne s’approche et lui dit finement :
– Euh, Monsieur désire-t-il passer commande ?
– Oui, bien sur, donnez-moi un œuf dur et un couteau, s’il vous plaît.

La patronne, un peu étonnée, lui donne ce qu’il demande. Puis elle le voit en train d’éplucher l’œuf puis de le découper en petits cubes… Curieuse, elle s’approche et demande :
– Qu’est-ce que vous faites, Monsieur ?
– Je me prépare pour la pêche. J’utilise ces cubes en les mettant sur mon hameçon, ça marche très bien.

La patronne, surprise :
– Ah bon, vous péchez avec des œufs durs ? Et qu’est-ce que vous prenez avec ça ?
– Un whisky avec deux glaçons ! répond alors le gars le sourire aux lèvres.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 mai 2019, 09:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

L’élu

 

On fêtait le départ en retraite du Père Gauthier par un souper d’adieu offert à la paroisse.

Un homme politique, membre du comité d’organisation, était invité et devait faire un bref discours. Comme il tardait à arriver, le prêtre décida de prononcer quelques paroles pour passer le temps :

– La première impression que j’ai eu de notre paroisse je l’ai eue avec la première confession que j’ai eu à écouter. J’ai alors pensé que l’évêque m’avait envoyé dans un lieu terrible lorsque que cette première personne à confesser m’avoua avoir volé un téléviseur, volé de l’argent à son père, volé aussi l’entreprise pour laquelle elle travaillait, sans parler de ses relations sexuelles avec l’épouse de son patron. Parfois également il s’adonnait au trafic de stupéfiants.

J’étais atterré, mais avec le temps, je rencontrais d’autres gens et je m’aperçus que tout le monde n’était pas comme ça. J’ai alors vu une paroisse remplie de gens responsables et ayant la foi. Et c’est pourquoi j’ai vécu les 25 années les plus merveilleuses de mon sacerdoce.

A cet instant arrive l’élu qui prend la parole en s’excusant de son retard :

– Jamais je n’oublierai le premier jour de l’arrivée du Père dans notre paroisse. En fait, figurez-vous que j’ai eu l’honneur d’être le premier à me confesser à lui !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 mai 2019, 07:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Vol Paris/Los Angelès

Dans l’avion Paris/Los Angelès, le commandant de bord s’adresse aux passagers un quart d’heure après le décollage :

– Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonjour !
C’est le commandant Dupond qui vous parle !
Bienvenue à bord ! Vous participez au premier vol d’un avion de ligne entièrement piloté par ordinateur. Le décollage s’est passé à merveille.

Nous sommes actuellement, et pour toute la durée du vol, en pilotage automatique.
C’est l’ordinateur qui procèdera à l’atterrissage.
N’ayez aucune inquiétude : s’il y avait un problème, je me remettrais immédiatement aux commandes… immédiatement aux commandes… immédiatement aux commandes…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 mai 2019, 08:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Dans une maison de retraite

 

C’est une infirmière dans une maison de retraite. Une nuit, elle remarque qu’un de ses pensionnaires mâle sort de la chambre d’une des pensionnaires. Elle s’approche alors de lui et lui dit :
– Que faisiez-vous ici en pleine nuit ?
Le vieux monsieur lui répond :
– Ah.. vous savez ce que c’est. Je suis vieux, j’ai besoin d’être soulagé de temps en temps ! Et Mme Martin est très efficace pour ça !

L’infirmière le raccompagne dans sa chambre et lui dit :
– Vous savez bien que nous sommes aussi formées pour cela. ce n’est pas la peine d’aller embêter les pensionnaires la nuit .
Alors le vieux monsieur lui réplique :
– Ah oui, peut-être, mais Mme Martin, elle a la maladie de Parkinson !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 mai 2019, 08:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

La cigale et la fourmi

Deux pauvres fourmis sont employées au service du nettoiement de la ville. Un jour, alors qu’elles balaient le trottoir, une Rolls blanche s’arrête à leur hauteur. Le chauffeur ouvre la portière arrière, et une cigale en descend, couverte de bijoux.

– Mais je te reconnais, dit une des fourmis, tu es la cigale qui chantait tout l’été. Qu’est-ce que tu deviens ?

– Ça marche très fort pour moi. Mon dernier disque est premier au hit-parade, je fais le Zénith le mois prochain et c’est déjà complet. Ensuite je pars en tournée en Amérique. A un de ces jours les filles !

Et tandis qu’elle s’éloigne, la première fourmi, tout en se remettant à balayer, dit à sa collègue :
– Ce La Fontaine, quel con !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 juin 2019, 08:18
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

La hache d’Or

Un jour, un bûcheron était occupé à couper une branche qui s’élevait au-dessus de la rivière.
Soudain la hache tomba dans la rivière.
L’homme pleurait si amèrement que Dieu lui apparût et lui demanda la raison de son désespoir.
Le bûcheron lui expliqua alors que sa hache était tombée dans la rivière.
À sa grande surprise il vit Dieu plonger dans la rivière et remonter une hache d’or à la main :
– Est-ce là ta hache, lui demanda-t-il ?
Le bûcheron lui répondit :
– Non.
Aussitôt Dieu retourna dans l’eau et revint cette fois avec une hache en argent :
– Est-ce là ta hache, lui demanda-t-il à nouveau ?
À nouveau le bûcheron lui dit :
– Non.
À la troisième tentative, Dieu revint avec une hache en fer, et lui demanda à nouveau :
– Est-ce là ta hache ?
– Oui, lui répondit cette fois le bûcheron.
Dieu, touché par l’honnêteté de l’homme, lui donna les trois haches.
Le bûcheron rentra tout heureux à la maison.
Quelques jours plus tard, le bûcheron longeait la rivière en compagnie de son épouse. Soudain celle-ci tomba à l’eau.
Comme l’homme se mit à pleurer, Dieu lui apparût à nouveau et lui demanda la raison de son chagrin :
– Ma femme est tombée dans la rivière, lui répondit l’homme en sanglotant.
Alors Dieu plongea dans la rivière et réapparut avec Jennifer Lopez dans les bras.
– Est-ce là ta femme, lui demanda-t-il ?
– Oui ! Hurla l’homme.
Dieu, furieux, fustigea l’homme :
– Tu prends le risque de me mentir ? Je devrais te damner !
Le bûcheron l’implora :
– S’il te plaît, Dieu, pardonne-moi ! Comment aurais-je dû répondre ? Si j’avais dit « Non » à Jennifer Lopez, la fois prochaine tu serais remonté avec Catherine Zeta-Jones. Si, à nouveau, j’avais dit « Non », tu serais revenu avec mon épouse et j’aurais dit « Oui ».
À ce moment-là, tu me les aurais données toutes les trois. Mais je suis pauvre et pas du tout en mesure de nourrir trois femmes. Ce n’est que pour cette raison là que j’ai dit « Oui » la première fois.
La morale de cette histoire :
Les hommes ne mentent que pour des raisons parfaitement honnêtes et totalement compréhensibles !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 juin 2019, 08:15
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Chasser et pêcher

Quatre amis passent des semaines à planifier une sortie en forêt pour chasser et pêcher.

Deux jours avant le départ, la femme de Frank lui interdit d’y aller, scène de ménage à l’appui. Les trois autres sont très agacés mais ils ne peuvent rien faire !
Deux jours après, ils arrivent sur le site où ils doivent camper et trouvent Frank, assis là près de sa tente, ayant empilé du bois et faisant cuire du poisson sur le feu.

Un de ses amis lui demande:
– Mais depuis quand t’es là ? Et comment t’as fait pour convaincre ta femme de te laisser venir ?
Frank répond:
– Je suis là depuis hier soir. Hier après-midi, j’étais assis dans mon fauteuil, ma femme est venue derrière moi et m’a demandé : « Devine qui c’est ?  » en posant ses mains sur mes yeux. Quand je me suis retourné, je l’ai vue dans une nuisette hyper sexy. Elle m’a pris par la main et m’a emmené dans la chambre où brûlaient au moins douze bougies, des pétales de roses un peu partout. Et sur le lit il y avait des menottes et des cordes ! Alors elle m’a demandé de la menotter et de l’attacher au lit, ce que j’ai fait ! Elle m’a dit : « Et maintenant, fais ce que tu veux !… « 
Et me voilà !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 juin 2019, 07:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

L’héritage

Marcel était célibataire. Il vivait avec son père et travaillait pour l’entreprise familiale.
Quand il réalisa que son père malade n’avait plus que quelques mois à vivre et qu’il allait hériter de sa fortune, il décida qu’il devait trouver une femme pour partager sa vie.

A une soirée d’affaires, il remarqua la plus belle femme qu’il n’ait jamais vue. Sa beauté naturelle lui coupait le souffle. Il s’approcha d’elle et lui murmura :

« J’ai peut-être l’air d’un homme ordinaire, mais d’ici quelques semaines mon père va mourir et j’hériterai de 200 millions ».

Impressionnée, la femme demanda sa carte de visite et, trois mois plus tard …………….. elle épousa le père malade !!!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 juin 2019, 08:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Les escargots

 

Une femme reçoit des amis à dîner ce soir.

Elle décide de leur préparer des escargots et envoie son mari en acheter des frais.

Le mari se met en quête des gastéropodes. Il fait d’abord le marché, mais ne trouve pas ce qu’il cherche. Par contre, on lui donne l’adresse d’une ferme hélicicole où il achète une douzaines d’escargots.

En rentrant chez lui, le type voit une pauvre jeune femme en détresse sur le bas-côté de la route. Le pneu est crevé et la jeune femme n’a jamais changé de roue de sa vie. Ni une, ni deux, le bon samaritain lui remplace la roue, et comme la madame est gentille, elle lui propose de le remercier en lui offrant un verre chez elle.

Une chose en entraînant une autre, le monsieur passe la nuit avec la madame, et oublie complètement les escargots, sa femme, et la réception prévue pour le soir.

A 8 heures du matin, il bondit comme un fou hors du lit en criant :
– [censored], ma femme… et la réception d’hier soir ! ça va être ma fête !

Il fonce chez lui. Il arrive devant la porte, pose le sac avec les escargots sur le sol et sonne car il a oublié ses clefs. Sa femme ouvre la porte, très en colère, lui demande :
– On peut savoir où tu as passé l’après-midi et la nuit dernière ?

Alors l’homme regarde les escargots en train de ramper sur le paillasson, puis il regarde sa femme, puis s’adresse aux escargots :
– Allez les gars! On y est presque !!!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 juin 2019, 08:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1881

Greffe de cerveau

 

Dans un hôpital se trouve un patient atteint d’une terrible maladie. Sa famille se réunit dans la salle d’attente et, enfin, un médecin arrive, fatigué et triste :
– Je suis désolé d’être porteur de mauvaises nouvelles, dit-il en voyant l’expression d’inquiétude sur les visages, le seul espoir pour votre proche est une greffe de cerveau. C’est une opération expérimentale et risquée, et financièrement tout est à votre charge.

Les membres de la famille restent assis, en écoutant ces bien tristes nouvelles. Puis, l’un d’eux demande :
– Combien coûte un cerveau ?
– Ça dépend, répond le médecin. 5000  Euros un cerveau d’homme; 200 Euros celui d’une femme.

Un long moment de silence envahit la salle, et les hommes présents essaient de ne pas rire et évitent le regard des femmes, mêmes si certains d’entre eux ébauchent un sourire. Finalement, un homme poussé par la curiosité demande :
– Docteur, pourquoi cette différence de prix ?
Le médecin, souriant devant une question pour lui si innocente répond :
– Les cerveaux féminins coûtent moins chers car ce sont les seuls à avoir servi, les autres sont comme neufs.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.