Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (42)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
20 octobre 2013, 05:46
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Baiser d’amour

C’est l’histoire d’un couple, marié depuis de très très nombreuses années.

Monsieur est dans son fauteuil et lit un bon livre.

Madame est devant la télévision et regarde un film à l’eau de rose.

A la fin du film, le héros embrasse fougueusement l’héroïne.

Madame dit alors à son mari :
« Hé, t’as vu ça ? Ça fait longtemps que tu ne m’as pas embrassée comme ça » !

Et son mari lui répond :
« Ho, tu sais combien il est payé, lui » ?



[ Édité 20 octobre 2013, 05:46 ]

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 octobre 2013, 11:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Bonne vue

Michel a 90 ans. Il a joué au golf tous les jours depuis sa retraite il y a 25 ans.

Un jour, il rentre chez lui complètement découragé :
- C’est fini, dit-il à sa femme. J’abandonne le golf. Ma vue est devenue trop mauvaise… après que j’ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.

Pour le rassurer sa femme lui dit :
- Pourquoi n’amènes-tu pas mon frère avec toi au golf et essaie une dernière fois.
- Ton frère a 103 ans ! répond Michel. Il ne peut pas m'aider.
- Il a peut-être 103 ans, dit sa femme, mais il a une vision parfaite !

Alors, le lendemain, Michel se rend au terrain de golf avec son beau-frère. Il place sa balle sur le tee, s’élance, frappe, puis cherche la balle au loin. Il se tourne vers son beau-frère :
- As-tu vu où est allée ma balle ?
- Bien sûr que je l’ai vue. Ma vision est parfaite.
- Excellent ! Où est-elle ?
- M’en rappelle plus……



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 octobre 2013, 06:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Manif d’etudiants

C’est une manifestation d’étudiants barrée par des CRS qui leur refusent le passage .

En colère, les étudiants se mettent à scander :
- CRS ! SS !….CRS ! SS !…CRS! SS !

Les CRS frappent leur bouclier de leur matraque pour impressionner les étudiants qui hurlent leur slogan de plus belle.

Un CRS excédé demande la permission de répliquer au chef de la brigade :
- Chef ! Chef ! est ce que je peux répliquer, Chef ?

Le chef de brigade lui répond :
- Heu, oui, mais restez correct tout de même.

Le CRS empoigne le mégaphone et se met alors à hurler :
- Étudiants ! diants ! diants !….. Étudiants ! diants ! diants !…..



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 octobre 2013, 06:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le stagiaire

Le PDG d’un grand groupe multinational déambule dans son bureau climatisé de 120 m², emmerdé par l’ennui d’une nouvelle journée de glande. Après avoir consulté ses mails de cul illustrés, le cours du CAC40 et quelques minutes  » L’amour est dans le pré  » sur le net, il décide d’aller voir son vice-président (lui-même plongé dans une partie de TÉTRIS en réseau). Une fois dans le bureau, il lui dit :
- Écoutez, j’ai une terrible préoccupation à propos de mon épouse (l’héritière grâce à laquelle il est PDG). Je me demande si le fait de lui faire l’amour est une question de travail ou si c’est juste une question de plaisir ?

Le vice-président embarrassé, lui répond sans trop se mouiller :
- Franchement, je n’en ai aucune idée M. Le Président.
- Vous avez une heure pour me donner la réponse ! ordonne le PDG.

Le Vice-président court voir son vice-président adjoint (qui lisait l’Équipe tranquillement dans son bureau climatisé de 60 m²) et lui expose le problème :
- Une question : si notre cher Président se tape sa femme, à ton avis, c’est une affaire de travail ou c’est juste pour le plaisir ?
- Alors là, j’en sais rien ! Lui répond-il.
- Tu as 55 minutes pour me répondre !!

Le Vice-président adjoint va voir son directeur financier (en pause-café).
- Si notre président saute sa chérie, c’est du travail ou du plaisir ?
- Financièrement, le coût est nul, je ne peux donc pas répondre.
- T’as 45 minutes.

Celui-ci va voir son chef de département (en réunion), qui à son tour va voir un de ses chefs de projets (le seul qui ne soit pas en RTT).
- Si le vieux baise sa meuf, c’est du taf ou c’est juste pour le fun ?
- J’en sais rien.
- Réponse dans 20 minutes !

Le chef de projet va voir donc un de ses responsables techniques qui en dernier recours va demander à l’un de ses stagiaires en pleine période de bourre, avec dix cahiers des charges sur la table, trois mois de boulot sur le dos, pleins de docs à rédiger, la messagerie qui fume, le téléphone qui sonne sans arrêt.
- Oh ! Le stagiaire ! Une question !
- Pas maintenant, je suis blindé jusqu’au cou, j’ai pas le temps, j’ai plein de trucs à faire.
- C’est super urgent !! Il faut que tu répondes.
- Vas-y ! C’est quoi ? demande le stagiaire.
- Si le Big Boss fourre sa pouf, c’est du boulot ou du plaisir ?
- C’est du plaisir ! affirme le stagiaire.
- Attends ! Comment tu peux savoir aussi vite ?

Le stagiaire répond, indigné :
- Dans cette boîte, si jamais c’était du boulot, c’est moi qui serais en train de me la taper !!!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 octobre 2013, 06:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La physiothérapeute

Une femme commence une partie de golf. Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui joue son parcours pas loin d’elle. Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées entre ses deux jambes et tomber au sol.  Elle se presse d’aller le voir. Il est tordu de douleur au sol dans la position fœtale.

Elle lui demande pardon et lui explique :
- Je suis physiothérapeute et je sais diminuer votre douleur si vous voulez bien vous laisser faire.
- Oaouooh….Nnooon…Non…Ce n’est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux tout à l’heure (dit-il avec le
souffle court).

Mais elle insiste pour lui faire un traitement et finalement il se laisse faire.
Gentiment, elle lui enlève les mains d’entre les jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l’intérieur en le massant … délicatement… Après quelques minutes, elle lui demande :
- Comment vous sentez-vous ?
- Ça fait du bien, merci, mais j’ai toujours mal au pouce!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 octobre 2013, 05:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La pharmacienne

Un homme gentil, calme et respectable entre dans une pharmacie et se rend au comptoir de la pharmacienne. Il la regarde droit dans les yeux et lui dit : « Je veux acheter du cyanure»

La pharmacienne lui demande : «Mais pourquoi vous faut-il du cyanure ???»

L’homme répond : «J’en ai besoin pour empoisonner mon épouse».

La pharmacienne abasourdie s’exclame : «Que Dieu nous protège ! Je ne peux pas vous donner du cyanure pour tuer votre épouse, c’est contre la loi ! Je pourrais perdre ma licence ! On se ferait mettre tous les deux en prison ! Toutes sortes de mauvaises choses pourraient arriver ! Absolument pas !  » JE NE PEUX PAS VOUS VENDRE DU CYANURE « .»

L’homme cherche dans son attaché case et sort une photo de son épouse au lit avec le mari de la pharmacienne.

La pharmacienne regarde la photo et lui dit : «Ah mais si vous avez une ordonnance ce n’est pas pareil !…»



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 octobre 2013, 05:01
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le « Ware »

Les Anglais sont très forts sur la terminologie du «ware», en informatique ils en mettent partout (shareware, hardware, freeware, netware, etc…)

Nous aussi en français dans nos termes informatiques nous pouvons largement les concurrencer :

- Serveur de réseau : Abreuvware

- Logiciel très compliqué : Assomware

- Procédure de sortie d’un logiciel : Aurevware

- Logiciel de nettoyage du disque dur : Baignware

- Réseau local d’une entreprise : Coulware

- Poubelle de Windows : Dépotware

- Logiciel lent à dormir : Dortware

- Logiciel filtrant les données inutiles : Egoutware

- Logiciel pour archivage longue durée : Embaumware

- Logiciel de compression de données : Entonware

- Logiciel de vote électronique : Isolware

- Logiciel seconde résidence pour riches : Manware

- Logiciel de copie : Mirware

- Logiciel antivirus : Mouchware

- Logiciel de préparation de discours : Oratware

- Logiciel pour documents en attente : Purgatware

- Logiciel d’observation : Promontware

- Logiciel de démonstration : Promouvware

- Salle informatique pas climatisée : Rotisware

- Logiciel de [censored] : Suppositware

- Logiciel de classement : Tirware

- réunion des directrices de l’informatique : Tupperware

- Et le meilleur …: logiciel de demande d’augmentation : Vatfervware.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 octobre 2013, 04:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le couple de septuagénaires

Un couple de septuagénaires se présente chez un médecin généraliste et l’homme demande aussitôt :
- Docteur, est ce que vous accepteriez de nous observer pendant que nous faisons l’amour ?

Le médecin, un peu confus, accepte et regarde ses deux « patients » se livrer à des ébats amoureux particulièrement torrides. Lorsque ils ont terminé, le docteur déclare :
- Vos pratiques sexuelles sont tout à fait normales… Il n’y a rien d’étrange dans votre comportement.
Et il présente une facture de 25 euros que le vieil homme s’empresse de payer.

La semaine d’après, la même scène se reproduit. Toujours rien d’anormal dans le comportement amoureux des deux septuagénaires. Et puis, chaque semaine pendant un mois, le même couple se présente chez le docteur et lui demande de les observer pendant leurs relations intimes. Le docteur finit un jour par demander à son « patient »:
- Expliquez-moi donc ce qui vous inquiète… Tout m’a l’air absolument normal.

Et le vieil homme explique :
- Ça on le sait très bien mais comprenez bien une chose ; Nous sommes tous les deux mariés mais pas ensemble donc il est impossible d’aller chez l’un ou chez l’autre pour coucher ensemble. Une chambre au Méridien pour l’après-midi, ça vaut 250 euros et chez vous, ça coûte 25 euros et j’en récupère 20 grâce à la Sécurité Sociale… Qu’est ce que vous feriez vous à notre place ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 octobre 2013, 06:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Demande d’augmentation

En arrivant le matin au bureau, un cadre lance à son collègue :

- J’ai été patient, j’ai attendu, maintenant ça suffit ! J’ai rendez-vous à dix heures chez le patron, et là je vais lui dire : Ou vous m’augmentez sérieusement, ou je m’en vais !
- Tu vas vraiment le lui dire comme ça ?
- Et comment !

Et à dix heures moins deux, il se lève. Dix minutes plus tard, il est de retour.

- Alors ? demande son collègue, tu as obtenu ce que tu voulais ?
- Ce n’est pas aussi simple que ça. Quand il y a deux points de vue opposés, il faut savoir négocier. Alors nous avons discuté, et finalement on a coupé la poire en deux : Lui ne m’augmente pas, et moi je reste….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 octobre 2013, 05:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les manteaux

Au tribunal, un homme passe en jugement pour avoir volé plusieurs manteaux, la nuit, dans un magasin.
Au premier rang, une femme pleure à chaudes larmes.

Le président dit avec sévérité :
- Regardez dans quel état se trouve votre pauvre maman !… Vous auriez pu penser à elle !

- Je sais… Mais y avait pas sa taille !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 octobre 2013, 05:43
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Guy et Denis

Guy et Denis sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique. Un jour Guy longe la piscine. Il tombe à l’eau et coule à pic. Ni une ni deux, Denis saute à l’eau et va chercher Guy au fond. Il le ramène à la surface.

Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Denis, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Denis est capable d’un tel acte il doit être mentalement stable.

Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Denis. Il lui dit :
- J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre ! La bonne c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental.
La mauvaise, c’est que Guy s’est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre !

C’est alors que Denis répond au directeur :
- Mais non ! Il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’il sèche……



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 novembre 2013, 06:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le goujat !

J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur.

Il y était inscrit son nom et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom. Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’avais craqué à l’époque ??

Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit.

Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret … Quoique… Après qu’il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s’il était allé au lycée Henry IV.
- Oui, m’a-t-il répondu.
- Quand avez-vous eu votre bac ?, ai-je demandé.
- 1972. Pourquoi cette question ?
- Eh bien, vous étiez dans ma classe, me suis-je exclamée.

Et alors cet affreux vieux petit crétin de fils de [censored] m’a demandé :
- Vous étiez prof de quoi ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 novembre 2013, 06:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La belle-soeur

Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus de deux ans, et avions décidé de nous marier.

Ma petite amie était un rêve. Il y avait seulement une chose qui me tracassait beaucoup : Sa plus jeune sœur.

Ma future belle-sœur avait vingt ans, portant mini-jupes serrées et chemisiers très bien garnis. Elle se penchait régulièrement quand elle était près de moi, j’avais ainsi une vue plaisante sur ses formes appétissantes. Cela était évidemment délibéré. Elle ne l’a jamais fait avec d’autres devant moi.

Un jour, elle m’a appelé et m’a demandé de venir pour vérifier les invitations de mariage. Elle était seule quand je suis arrivé. Elle m’a chuchoté que bientôt je serais marié, et qu’elle avait des sentiments et du désir pour moi, qu’elle ne pouvait et ne voulait pas surmonter. Elle m’a avoué qu’elle voulait me faire l’amour juste une fois avant que je sois marié avec sa soeur.

J’étais totalement choqué et ne pouvais dire un mot.

Elle a dit : «Je vais en haut dans ma chambre, et si tu veux passer à l’acte tu peux monter et me prendre.»

J’étais assommé, gelé. Je l’ai observée monter les escaliers. Quand elle a atteint le palier, elle a quitté sa culotte et me l’a jetée en bas des escaliers. Je me suis tenu là pendant un moment, puis j’ai pris la direction de la porte d’entrée. Je l’ai ouverte et j’ai marché directement vers ma voiture.

Mon futur beau-père se tenait dehors. Avec des larmes aux yeux, il m’a étreint et a dit : «Nous sommes très heureux que vous ayez passé notre petit test avec succès. Nous ne pouvions pas penser à un meilleur homme pour notre fille. Bienvenue dans la famille.»

Moralité : toujours garder ses préservatifs dans sa voiture….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 novembre 2013, 04:52
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le premier sermon

Un jeune curé, très angoissé, est incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon.

Le lendemain il va voir l’archevêque et lui demande quelques conseils pour être à la hauteur au sermon du dimanche suivant. L’archevêque lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre pour se sentir plus détendu.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre suit le conseil et réussi à parler sans être paralysé et sans avoir le trac.
De retour à la sacristie, il trouve un lettre laissée par l’archevêque, ainsi rédigée :

«Mon Fils,

La prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau et non quelques gouttes d’eau dans la bouteille de vodka.
D’autre part, je tiens à vous faire part des quelques observations suivantes, afin que vous amélioriez encore un peu vos prochains prônes:

1) Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.

2) évitez de vous appuyer sur la vierge et surtout évitez de l’embrasser en la serrant étroitement dans vos bras.

3) Il y a 10 commandements et non pas 12.

4) Les apôtres étaient 12 et non pas 7 et aucun n’était nain.

5) Nous ne parlons pas de Jésus Christ et ses apôtres comme de « JC & Co ».

6) Nous ne nous référons pas à Judas comme à « ce fils de [censored] ».

7) Vous ne devez pas parler du Pape en disant « Le Parrain ».

8) Ben Laden n’a rien à voir avec la mort de Jésus.

9) Les murailles qui se sont effondrées au septième jour ne se trouvaient pas à Mexico mais à Jéricho.

10) L’eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.

11) Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches de l’autel.

12) Ponce Pilate a dit « vos histoires je m’en lave les mains » et non « vos conneries, je m’en bats les couilles »

13) Les hosties ne sont pas des gâteaux à apéritif à consommer avec le vin de messe.

14) Les pêcheurs iront en enfer et non « se faire enculer chez les Papous ».

15) L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas faire la chenille dans l’église

16) L’homme assis près de l’autel et que vous avez qualifié de « vieux pédé » et le « travelo en jupe » c’était moi.

Sincèrement l’Archevêque.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 novembre 2013, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Un couple se balade sur les Champs Élysée quand tout à coup la femme s'arrête net devant une vitrine de prêt à porter. 
Elle est émerveillée par une robe et le fait comprendre à son mari !
Celui-ci lui demande :
- Elle te plait ?
- Oh oui, elle est magnifique !
- Si tu veux demain on revient............... et tu pourras encore la regarder.

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.