Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (28)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
25 juillet 2017, 09:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Les escargots

Une femme reçoit des amis à dîner ce soir.

Elle décide de leur préparer des escargots et envoie son mari en acheter des frais.

Le mari se met en quête des gastéropodes. Il fait d’abord le marché, mais ne trouve pas ce qu’il cherche. Par contre, on lui donne l’adresse d’une ferme hélicicole où il achète une douzaines d’escargots.

En rentrant chez lui, le type voit une pauvre jeune femme en détresse sur le bas-côté de la route. Le pneu est crevé et la jeune femme n’a jamais changé de roue de sa vie. Ni une, ni deux, le bon samaritain lui remplace la roue, et comme la madame est gentille, elle lui propose de le remercier en lui offrant un verre chez elle.

Une chose en entraînant une autre, le monsieur passe la nuit avec la madame, et oublie complètement les escargots, sa femme, et la réception prévue pour le soir.

A 8 heures du matin, il bondit comme un fou hors du lit en criant :
– [censored], ma femme… et la réception d’hier soir ! ça va être ma fête !

Il fonce chez lui. Il arrive devant la porte, pose le sac avec les escargots sur le sol et sonne car il a oublié ses clefs. Sa femme ouvre la porte, très en colère, lui demande :
– On peut savoir où tu as passé l’après-midi et la nuit dernière ?

Alors l’homme regarde les escargots en train de ramper sur le paillasson, puis il regarde sa femme, puis s’adresse aux escargots :
– Allez les gars! On y est presque !!!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 juillet 2017, 08:18
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le poète provençal

 

C’est un type qui arrive dans une ferme de Bigorre et qui demande l’hospitalité.

Le fermier lui demande ce qu’il fait dans la vie.
– Moi je suis poète, poète provençal, un troubadour quoi…

Le fermier accepte de l’héberger dans la grange. Puis il en parle à sa fille :
– Y a un type bizarre dans la grange, y dit qu’il est poète !

La fille étonnée décide d’aller voir ça de plus près, et elle va dans la grange
– Alors comme ça, vous êtes poète ?
– Ben ouais, je fais des vers, des rimes, c’est quoi ton nom ?
– Moi c’est Gervaise.
– Et ben Gervaise, viens ici que je te baise…

Il la prend, la couche sur le foin et lui fait son affaire, bim, bam, boum…

Ravie, la fille revient voir son père :
– Il est super ce gars !! Y fait des supers poèmes !!

La mère dit :
– Bon ben moi aussi je vais voir ça …
– Alors comme ça vous faites de la poésie ? demande-t-elle …
– Vouais ! Je suis un barde, un troubadour, c’est quoi ton nom ?
– Moi c’est Pauline…
– Ah Pauline, viens par là que je te pine !…

Il se rue sur elle et rebelote, bim, bam, boum dans le foin.

La mère retourne à la ferme :
– Extra, y m’a fait un grand poème, Boudiou que c’était beau !!

Le mari dit alors :
– Vingt Diou ! y faut que j’aille voir ça moi aussi.

La mère et la fille se jettent alors sur lui en criant :
– HERCULE !! NON !, N ‘Y VAS PAS !!!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 juillet 2017, 07:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le jeune couple

 

C’est un jeune couple, dont la femme pense être enceinte, elle dit à son mari :
– Au fait chéri, cet après midi je vais voir mon gynécologue pour savoir si je suis enceinte.
– Ne me fais pas attendre jusque ce soir, ma douce, tu me téléphoneras au garage pour me dire ce qu’il en est.

Mais …Déception ! Le spécialiste lui dit qu’elle n’attend pas un enfant mais qu’elle souffre d’aérophagie.

De retour à la maison, elle téléphone au garage pour l’annoncer à son mari :
– Allô, bonjour monsieur, je voudrais faire une commission à mon mari Pierre, mais ne le dérangez pas, dites-lui simplement que je ne suis pas enceinte mais que je fais de l’aérophagie. Merci, au revoir.

Le soir, le mari rentre du travail, le visage défait, l’air en colère. Il s’adresse à son épouse :
– Dis donc chérie, qu’est ce que tu es allée leur raconter au garage ? Toute la journée mes collègues de travail n’ont pas cessé de me dire : « Hé, Pierrot ! Amène ta biroute, on a un pneu à regonfler ! ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 juillet 2017, 08:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Fille ou garçon

 

Deux bébés viennent de naître à l’hôpital.

L’un dit à l’autre :
– T’es une fille ou un garçon ?
– Je suis une petite fille… et toi ?
– Moi, je ne sais pas !
– Baisse ton drap, je vais te dire ce que tu es.

Il baisse son drap, mais la petite fille dit :
– Baisse plus bas je ne vois pas !!!

Il baisse encore plus bas et la petite fille dit :
– Oh ben t’es un petit garçon, t’as des chaussons bleus !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 juillet 2017, 07:47
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

L’enfer

C’est un drogué qui meurt d’une surdose et il arrive en enfer.
Satan est là qui lui ouvre les portes de son royaume. Le drogué ne voit aucune flamme et demande à Satan comment se fait-il qu’il n’y ai pas de feu. Satan lui dit que ce sont des histoires pour faire peur au monde et qu’il n’y a aucun feu en enfer.
Alors il lui fait visiter l’enfer: Première chambre, tout le pot que tu veux, deuxième chambre, tout le hachich que tu veux, troisième chambre, tout le crack que tu veux.
Alors le drogué heureux comme un roi saute dans la chambre de pot, se roule un très gros joint et demande à Satan« As-tu du feu».
Satan lui réponds: Je te l’ai dit, il n’y a pas de feu en enfer.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 juillet 2017, 08:31
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

La chambre d’hôtel

 

Dans une petite ville de province, un représentant de commerce avait décidé de faire étape pour la nuit.
Malheureusement pour lui, il n’y avait qu’un seul hôtel, et toutes les chambres étaient réservées.

Le représentant insiste alors auprès de l’aubergiste:
– Vous devez me trouver une place pour dormir, même un lit n’importe où, je suis complètement vanné !

L’aubergiste lui répond:
– Ben, j’ai bien une chambre avec deux lit qui n’est occupée que par une personne… Et je suis sûr que cette personne serait ravie de partager sa chambre ainsi que le prix de sa chambre avec vous… Mais pour tout vous dire, cet homme est un ronfleur de la pire espèce. à tel point que ses voisins des chambres à côté viennent se plaindre ici tous les matins. Bref, c’est vous qui voyez.
– Pas de problème, je prends la chambre. Je suis trop crevé !

L’aubergiste fait faire connaissance aux deux locataires de la chambre et les laisse dîner. Le lendemain matin, le représentant descend prendre le petit déjeuner, et contrairement à ce que pensait l’aubergiste, il a l’œil vif et semble en pleine forme et bien reposé. L’aubergiste lui demande:
– Vous avez réussi à dormir?
– Oui sans problème
– Les ronflements ne vous ont pas gêné?
– Pas du tout, il n’a pas ronflé de la nuit
– Comment cela?
– Eh bien, l’homme était déjà au lit quand je suis rentré dans la chambre. Alors je me suis approché de son lit et j’ai été déposer un baiser sur ses fesses en disant « Bonne nuit ma beauté »… Et le gars a passé le reste de la nuit assis sur son lit à me regarder.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 juillet 2017, 07:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Quatre fois de suite…

 

C’est un homme d’âge très mur, du style 80 balais.

Il se rend chez le docteur :
– Docteur, j’ai un petit soucis. Voilà, j’ai une petite amie depuis un mois, du genre jolie petit canon de 20 ans.
– Eh bien, je ne vois pas où est le souci, dit le médecin souriant.
– Ben voila. Le problème est quand je vais coucher chez elle. Le premier, j’y arrive bien, sans soucis. Le deuxième, ça va assez aussi.

Le médecin est surpris des prouesses du vieil homme.

– Puis vient le troisième où je commence à fatiguer, et au quatrième je cale.
– Mais enfin, à votre age, quatre fois de suite. C’est extraordinaire.
– Oui mais ma copine, elle habite au cinquième…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 août 2017, 08:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

En salle d’accouchement

 

Un accoucheur s’occupe d’une femme qui attend des jumeaux.
Le premier bébé sort, c’est un superbe garçon . Une tape sur les fesses et il pousse un cri vigoureux.

Mais le deuxième bébé tarde à vouloir sortir. Une heure passe, deux heures…

L’accoucheur dit à la sage-femme qu’il part manger et de l’appeler quand il y aura du nouveau.
Dès qu’il est parti, la sage-femme entend :

– psssst ! psssssst !

Elle distingue une petite main qui passe entre les jambes de la patiente et qui lui fait signe de venir. Elle se rapproche de la femme et voit alors une petite tête qui pointe à l’orifice :

– Dites il est parti le monsieur qui donne des fessées ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 août 2017, 08:01
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Dans la piscine

 

Dans une grand piscine publique, le maître-nageur s’approche d’un baigneur et lui dit :

– Monsieur, je vous prie d’aller vous rhabiller et de ne plus jamais mettre les pieds ici !

– Et pourquoi donc ?

– Parce que vous avez fait pipi dans la piscine. Je vous ai vu…

– Et alors ? dis l’autre. Vous savez très bien que tout le monde le fait. Je ne suis pas le seul…

– Du haut du plongeoir, si.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 août 2017, 07:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

L’entretien d’embauche

 

A la fin d’un entretien d’embauche, le responsable des Ressources Humaines demande à un jeune ingénieur, frais émoulu des Arts & Métiers :
– Et vous aviez pensé à quel salaire de départ ?

Le jeune répond :
– Dans les environs de 100.000 euros par an, négociable en fonction des avantages annexes.
– Bien, dit le responsable RH, que diriez-vous alors d’un contrat avec 5 semaines de congés payés, 14 jours fériés en sus dans l’année, frais médicaux et dentaires pris en charge par la compagnie, fonds de retraite vous donnant à 50 ans une retraite équivalente à 85% de votre salaire de l’époque, plus une voiture de fonction de type Peugeot 508 changée tous les deux ans ?

Le jeune homme se dresse sur son siège, ébahi :
– Whoaâââ ! Vous êtes sérieux ?
– Non, répond l’autre. Mais c’est vous qui avez commencé !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 août 2017, 08:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Les jeunes amoureux

 

Après une soirée, un gars ramène sa copine, Gisèle, chez elle, dans un quartier très huppé.
Ils sont à la veille de s’embrasser pour se dire bonne nuit devant la porte d’entrée, lorsque le gars commence à se sentir excité.
Avec un air confiant, il se penche vers elle en souriant, une main accolée sur le mur, et lui dit:
– Chérie, me ferais-tu une gâterie ?
Horrifiée, elle répond :
– Es-tu malade ? Mes parents pourraient nous voir !
– Oh alleeez ! Qui va nous voir à cette heure ? demande-t-il d’une voix déjà haletante.
– Non, s’il te plaît. Imagines-tu si on se fait prendre ? La fille du juge local se doit d’être exemplaire !
– Oooh alleeez! Il n’y a personne aux alentours, ils dorment tous.
– P-A-S Q-U-E-S-T-I-O-N. C’est trop risqué !…
– Oooh s’il te plaît!, s’il te plaiiiiit, je t’aime tellement ? ! ?
– Non, non, et non. Je t’aime aussi, mais je ne peux pas !
– Je t’en suppliiiiiiiiie…
– Donnes-moi une seule bonne raison, dit-elle.

Le jeune homme se lance alors dans une argumentation passionnée de dix bonnes minutes sur les besoins et pulsions masculines, d’une voix de plus en plus rauque.

Soudain, la lumière dans l’escalier s’allume, et la sœur aînée de la jeune fille apparaît en pyjama, les cheveux en bataille, les yeux bouffis, et leur annonce d’une voix endormie :
– Papa m’a dit de te dire : « Soit tu lui fais sa gâterie, soit c’est moi qui lui fait. En cas de besoin, maman dit qu’elle peut descendre elle-même la lui faire. Mais par pitié, dis-lui d’enlever sa main de l’interphone… »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 août 2017, 08:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Prudents !

 

Deux gendarmes appellent leur Compagnie et demandent à parler au Commandant :
– Nous avons un problème ici : une femme vient d’abattre son mari d’un coup de fusil parce que celui-ci a marché sur le carrelage frais lavé.
– Vous avez arrêté la femme ? demande l’Officier.
– Noooon….. c’est pas encore sec… !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 août 2017, 08:52
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Au paradis

Le curé d’un petit village breton perdu, décède. Il arrive devant Saint-Pierre qui examine ses états de service.

Tout a l’air parfait, une vie tranquille, aucun pêché. On lui accorde l’entrée au paradis. Saint-Pierre lui explique qu’il disposera d’un petit nuage motorisé pour se déplacer vers les nuages d’attraction: celui du buffet, celui de la musique, celui des plaisirs charnels.…

Le curé profite pleinement de ses premières journées au paradis, mais il se rend rapidement compte que d’autres sont mieux lotis que lui.Son nuage motorisé n’est qu’une mobylette et il voit régulièrement un black le dépasser sur un nuage très rapide avec femmes et orchestre.

Il retourne chez Saint-Pierre et lui dit:
– Toute ma vie, j’ai résisté aux tentations, j’ai servi Dieu le mieux qu’il était possible et arrivé ici, je n’ai toujours pas un sort enviable. Qu’a fait, par exemple ce black pour recevoir un nuage rapide et si bien équipé ?

– Vous étiez, lui dit Saint-Pierre, prêtre d’un petit village breton perdu, chaque dimanche, dix fidèles priaient dans votre église. Lui était pilote à Air Afrique, chaque jour, 350 passagers derrière lui priaient Dieu au décollage et à l’atterrissage.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 août 2017, 08:44
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

La mobylette

 

– Dis papa, pourquoi tu es toujours tout rouge ?
– Et bien vois-tu, l’hiver quand je rentre en mobylette l’air frais me rend tout rouge.
– Ah bon. Mais pourquoi l’été aussi tu es tout rouge ?
– Et bien c’est à cause du casque quand je rentre en mobylette, ça me fait trop chaud.

Soudain la mère excédée se lève de table et attrape la bouteille de pastis.

Son mari surpris lui demande :
– Mais qu’est-ce que tu fais mon chou ?
– Et bien tu vois, je range la mobylette….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 août 2017, 08:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Soeur Mathématiques et Soeur Logique

Sœur Marie, mieux connue comme Sœur Mathématiques (SM), et Sœur Laure, mieux connue comme Sœur Logique (SL), rentrent le soir après une journée de vente de gâteaux …

SL : « Tu as remarqué qu’un type nous suit depuis 10 minutes ? »
SM : « Oui, je me demande ce qu’il veut … »
SL : « C’est logique, il veut nous violer … »
SM : « Quel horreur, et en plus dans 3’47 » il va nous rattraper, que faire ? »
SL : « Logique, il faut marcher plus vite … »

Et elles accélèrent un peu pour semer cet affreux jojo …

SM : « Çà ne sert à rien … »
SL : « Normal, c’est logique lui aussi il a accéléré … »
SM : « Que faire, dans 1’13 » il va nous rattraper … ? »
SL : « Bon, logiquement si on se sépare il aura un problème … »

Et elles se séparent … Sœur Mathématiques à droite, Sœur Logique à gauche … L’obsédé décide de suivre SL à gauche et SM rentre au couvent et attend avec impatience l’arrivée de sa « collègue » …
Quand finalement Sœur Logique rentre aussi, elle est assaillie par les questions …

SM : « Dieu soir loué … que s’est-il passé ? »
SL : « Eh bien, logiquement le type a du faire un choix et il m’a suivi… »
SM : « Et puis … ? »
SL : « Je ne pouvais rien faire d’autre que courir le plus vite possible… »
SM : « Et Lui … »
SL : « Logiquement il s’est aussi mis à courir … »
SM : « Mais encore … »
SL : « C’est logique qu’un homme court plus vite qu’une nonne .. et il m’a rattrapée ! »
SM : « Dieu du ciel, et ensuite … »
SL : « J’ai fait la chose la plus logique, … j’ai soulevé ma jupe  »
SM : « … oh, ma Sœur … et lui ? »
SL : « Sa réaction fut logique, il a baissé son pantalon … »
SM : « Horreur … et ensuite … »
SL : « Bien, c’est logique ! … Une Sœur avec la jupe en haut réussit à courir plus vite qu’un gars avec les pantalons aux chevilles …  »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.