Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (24)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
01 janvier 2016, 08:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Lettre au père Noël

 

Cher Père Noël

Cette année je voudrais un gros compte en banque et un corps très mince.

S’il vous plaît essayez de ne pas inverser les deux comme l’année dernière.

Merci.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 janvier 2016, 08:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Premier saut

 

A l’occasion de son quarantième anniversaire, Didier va effectuer son premier saut en parachute.

Voici les conseils pratiques de son moniteur :
– Quand tu fais de la chute libre, tant que tu vois les vaches comme des fourmis, il n’y a pas de danger…

– Quand tu commences à voir les vaches comme des vaches, il est temps d’ouvrir ton parachute…

– Et quand tu vois les fourmis comme des vaches… Il est trop tard !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 janvier 2016, 08:09
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dénonciation

 

L’histoire se passe à Moscou.

– Allo, la Brigade anti-drogue ?
– Oui, j’écoute… C’est pour une dénonciation ?
– Oui, j’ai appris de source sûre que celui qui habite dans la maison située au 3 bis rue de St-Petersbourg a planqué du haschisch dans le cabanon de son jardin, au beau milieu de son bois de chauffage…

Opération musclée le lendemain à 6H00 du matin rue de St-Petersbourg, chez un dénommé Vladimir. Une horde d’une douzaine d’agents du KGB débarque et se rue dans le cabanon en question. Ils sont là avec des haches et des tronçonneuses à vérifier les bûches, une par une.

Mais au bout de deux heures, ne trouvant rien, ils finissent par renoncer.

Furieux, ils prennent congé sans même s’excuser.

Juste après leur départ, le téléphone sonne chez le pauvre Vladimir.
– Salut Vlad, c’est Sergei, dit la voix, ça s’est bien passé ?

Vladimir répond :
– Ah tu parles, ils ont tout mis en mille morceaux à la bonne taille pour mon poêle !
– Tant mieux… Mais la semaine prochaine, c’est ton tour. Tu diras à la répression des fraudes que j’ai enterré du caviar de contrebande dans mon jardin. J’ai besoin que quelqu’un retourne mon potager.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 janvier 2016, 10:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le thermomètre Johnson & Johnson

 

A tous ceux qui ont parfois le moral à zéro à cause de leur boulot.

Lorsque tu as une de ces journées pénibles et que ton travail te pèse, essaie cette méthode :
En rentrant à la maison, le soir, passe par une pharmacie et achète un thermomètre rectal de la marque Johnson & Johnson ; sois certain(e) de te procurer CETTE marque.

Quand tu es à la maison, ferme la porte, déshabille-toi, débranche le téléphone afin de ne pas être dérangé(e) pendant la thérapie.

Mets des habits dans lesquels tu te sens à l’aise, couche toi sur le lit. Ouvre la boîte du thermomètre, pose-le délicatement sur la table de nuit.

Prends le mode d’emploi du thermomètre et lis-le, tu noteras qu’il contient l’information suivante :
« CHAQUE THERMOMETRE RECTAL FABRIQUE PAR JOHNSON & JOHNSON EST TESTE PERSONNELLEMENT » .

Maintenant, ferme les yeux et répète 5 fois à haute voix: « Je suis si heureux(se) de ne pas travailler au contrôle de qualité de Chez Johnson & Johnson » ….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 janvier 2016, 08:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le barrage de police

 

Un homme âgé est arrêté par un barrage de police vers 2 heures du matin.

Le policier lui demande où il va à cette heure de la nuit.

L’homme répond : « Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que sur le tabac et les soirées tardives. »

Le policier pas convaincu demande alors : « Vraiment, et qui est ce qui donne cette conférence à une heure pareille ? »

L’homme répond : « Ma femme. »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 janvier 2016, 08:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les cigognes

 

Trois cigognes se rencontrent, et se demandent les unes aux autres :

– Tu vas où ?
– Ho, je vais chez un couple qui essaye d’avoir un enfant depuis 10 ans… Je leur apporte une petite fille.
– C’est cool !
– Et toi ?
– Je vais chez une dame qui n’a jamais eu d’enfants. Je lui apporte un petit garçon !
– C’est bien, je suis sûre qu’elle va être vraiment heureuse.
– Et toi ? demandent les deux premières à la troisième cigogne.
– Moi ? Je vais juste là à côté, au couvent. Je ne leur apporte jamais rien ,mais j’adore leur foutre la trouille.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 janvier 2016, 08:30
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Abandon de poste

 

C’est un para en plein exercice de camouflage en forêt.

Le para qui s’était déguisé en tronc arbre, a soudainement abandonné son poste à un moment crucial des manœuvres.

Le sergent l’engueule un bon coup et lui demande pourquoi il a quitté son poste.
Il lui dit :
– Espèce de sagouin ! Tu te rends compte que tu as mis en danger non seulement ta vie mais aussi celle de tous tes copains de la compagnie. Au combat, l’ennemi nous découvrirait tous par ta faute. As-tu une explication pour ta conduite ?

– Oui sergent : Autant je n’ai pas bougé d’un poil quand un couple de pigeons m’a pris pour cible. Autant je n’ai rien dit et je suis resté immobile quand j’ai vu un serpent ramper à mes pieds… Mais quand ces deux écureuils sont rentrés dans mon pantalon et que j’en ai entendu un dire « Mangeons en une tout de suite et gardons l’autre pour cet hiver », j’ai craqué !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 janvier 2016, 08:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dans une grotte

 

En visitant une grotte, un Français découvre une lampe. Il la frotte et un génie en sort, qui lui dit :
– Tu m’as sauvé la vie. Pour te remercier, demande-moi ce que tu veux.
– J’aimerais que tu me construises un pont jusqu’à New York.
– Mais ça va pas ! Te rends-tu compte de tout le travail avec des fondations en pleine mer, des tonnes de béton…! Demande moi autre chose !

Le Français réfléchit un moment, puis dit :
– J’aimerais que l’équipe de France de football redevienne championne du monde.

Alors le génie blêmit et lui dit :
– Ton pont, tu le veux à deux ou à quatre voies ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 janvier 2016, 09:05
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le point commun

Quel point comment y-a-t-il entre :

-Une bière congelée
-Une pizza brûlée
-Une femme enceinte

 

Dans les 3 cas il y a un mec qui ne l’a pas sortie à temps.


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 janvier 2016, 07:20
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La voix céleste

 

Un homme fait un trou dans la glace et commence à pêcher quand une voix venue du ciel lui dit :
– Il n’y a pas de poissons ici !

L’homme s’éloigne, fait un nouveau trou et la même voix :
– Il n’y a pas de poissons ici !

Après plusieurs trous, l’homme demande :
– Mais qui êtes-vous, qui me parle ?

Et la voix répond :
– Je suis le directeur de la patinoire….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 janvier 2016, 07:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un dimanche après-midi

 

C’est dimanche après-midi et les parents ont une sacrée envie de faire un petit câlin. Malheureusement pour eux, le petit est dans l’appartement et comme il risque de pleuvoir, les parents ne peuvent pas l’envoyer jouer dehors. Alors le papa trouve la solution :
– Pierre-Louis, pourquoi n’irais-tu pas sur le balcon ? Comme ça tu nous raconteras tout ce qui se passe en bas !

Pierre-Louis va sur le balcon et commence son observation. Pendant ce temps, les parents passent aux choses sérieuses.
Pierre-Louis :
– Il y a une voiture qui se fait remorquer par une dépanneuse dans le parking…
….Tiens, une ambulance vient de passer à toute vitesse…
….Il y a des gens qui rendent visite aux voisins d’à coté…

Un moment passe puis Pierre-Louis reprend :
– Lili fait du vélo sur le trottoir…
…Les Martin sont en train de faire l’amour…

A ces mots, ses parents sursautent et le papa interloqué demande :
– Et comment tu sais ça Pierre-Louis ?
– Parce que leur fils aussi est sur le balcon…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 janvier 2016, 08:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La fin du monde

 

Deux gars sont en train de discuter et l’un d’entre eux dit:

– Si la fin du monde arrivait dans les quinze minutes qu’est-ce que tu ferais ?

– Moi, je baiserai tout ce qui bouge ! Et toi ?

– Moi, je ne bougerai pas…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 janvier 2016, 08:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Transformation

 

C’est le mois de Juin. Il fait très chaud et trois petits garçons rentrent de l’école.

Sur leur trajet, ils longent une propriété avec une piscine dans laquelle ils aperçoivent une jeune dame complètement nue qui se baigne.

Naturellement, les trois petits garçons s’arrêtent pour mater.
Très rapidement, et sans prévenir, un des trois petits garçons se met à courir et rentre chez lui. Alors les deux autres rentrent eux aussi.

Le jour suivant, il fait toujours aussi beau, et ils retrouvent la jeune dame en train de se baigner toujours aussi nue.
Mais c’est pareil que la première fois, le petit garçon se met très rapidement à courir pour rentrer chez lui.

Le troisième jour, la jeune dame est encore là.
Cette fois-ci, les deux copains ont décidé de faire quelque chose : Avant que leur pote ne se mette à courir, ils l’attrapent par le bras et lui demandent :
« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’aimes pas regarder les nanas à poil ? »
Et le petit garçon répond :
« Si bien sûr, mais ma maman m’a dit que si je regardais une femme toute nue trop longtemps, je risquais de me transformer en statue de pierre… Et je me sens déjà devenir tout dur ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 janvier 2016, 08:49
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En revenant de l’école

 

Un couple de personnes âgées vient de fêter son soixantième anniversaire de mariage.

Ils s’étaient connus amis d’enfance et décident de venir se promener main dans la main dans le quartier de leur jeunesse; ils veulent revoir leur ancienne école.

La grille n’étant pas fermée, ils entrent et retrouvent le vieux pupitre qu’ils avaient partagé, et sur lequel Louis avait gravé : « Je t’aime, Claire. »

En revenant à la maison, un sac tombe d’un fourgon blindé presque à leurs pieds. Claire le ramasse et l’emporte à la maison. Là, elle l’ouvre et compte… cinquante mille Euros !

Louis déclare : « Nous devons le rendre !»
Claire dit : « Qui trouve garde. » Elle remet l’argent dans le sac et le cache dans le grenier.

Le lendemain, deux policiers viennent enquêter dans le quartier. Ils frappent à leur porte.
« Pardon, n’auriez-vous pas trouvé un sac qui est tombé d’un fourgon blindé hier ? »

Claire dit : « Non !»
Louis : « Elle ment. Elle l’a caché dans le grenier ».
Claire : « Ne le croyez pas, il est sénile ».

Les agents se tournent vers Louis et lui demandent : « Voulez-vous nous raconter l’histoire depuis le début. »
Louis : « Bien ! Claire et moi revenions de l’école, hier… »

Le premier agent se tourne alors vers son collègue et lui dit : « Allez viens, on s’en va ….! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 janvier 2016, 07:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Tempête de neige

C’est l’hiver dans les Alpes . Une véritable tempête de neige a forcé deux cousins (un garçon et une fille) à passer la nuit dans le même lit .

Les voilà qui se couchent. La fille trouve son cousin plutôt bien fait, et comme elle est assez délurée, elle lui dit :
–  Ce côté du lit ne me convient pas. Tu veux bien me laisser l’autre côté ? Tu n’as qu’à me passer par dessus pendant que je glisse par dessous…Mais son cousin lui répond:
–  Non, ça va aller…
Et le cousin sort du lit, se lève, et va se coucher de l’autre côté .

Au bout d’un moment, la cousine, toujours plus excitée, lui dit :
–  Finalement, ce côté du lit ne me convient pas plus. Pourquoi est-ce que tu ne me PASSERAIS pas PAR DESSUS pendant que je glisserais de l’autre côté ?
Mais le cousin répond encore :
–  Non, ça va aller, je vais faire le tour .
Et le cousin sort du lit, se lève, et va se coucher de l’autre côté .

Alors la fille qui n’en peut plus lui dit :
–  Ah, c’est pas vrai ça ! Tu ne comprends donc pas ce que je veux
Et le cousin répond :
–  Bien sûr que si j’ai compris ! Tu veux ce super lit pour toi toute seule, mais N’Y COMPTE PAS !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.