Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (37)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
06 novembre 2017, 08:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une journée de retraités…

 

Les gens qui travaillent demandent souvent aux retraités à quoi ils occupent leurs journées.

Et bien par exemple, un jour de la semaine dernière, ma femme et moi sommes allés en ville.
Nous n’étions pas depuis cinq minutes dans une boutique, qu’en sortant, il y avait une contractuelle en train d’écrire son PV.

On s’approche et je lui dis :
« Alors, pétasse, tu peux pas un peu foutre la paix aux retraités ? »

Elle fait semblant de pas entendre et continue à griffonner.

Je la traite de sous-auxiliaire, de mille noms d’oiseaux… Elle me regarde d’un œil rond stupéfait et commence à rédiger un deuxième PV, pour pneus lisses.

Alors ma femme renchérit, encore plus inventive que moi-même. Elle glisse son second PV sous l’essuie-glace avec le premier, et elle en démarre un troisième. Nous avons tenu dix minutes ; plus on l’injuriait et plus elle écrivait de PV.

Nous, on s’en foutait, on était venus en bus !

A la retraite, on essaie de rigoler un peu tous les jours : c’est important, à notre âge !.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 novembre 2017, 09:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Avant de passer la douane

 

Un couple de touristes est en instance de départ pour un voyage aux USA. La femme dit à son mari :
– Tu crois qu’à la douane, ils vont laisser passer la chauve-souris et le putois que l’on va offrir à nos amis ?
– Pas de problème ! Pour la chauve-souris, je la plaque sur mon Tee-shirt. Les amerloques, ils y verront que du feu, ils croiront que c’est un Tee-shirt de Batman….
– Bon, mais pour le putois ?
– Eh bien, on va le mettre dans ta culotte !
– Dans ma culotte ! Mais l’odeur ?
– Ah ben …Tant pis pour l’odeur…. S’il meurt, il meurt !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 novembre 2017, 07:58
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Comme il y a vingt ans

 

C’est un couple de paysans qui fête ses 20 ans de mariage.

Le Jules dit à la Marie :

– Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on a fait l’amour dans le champ et que tu t’agrippais à la barrière ? Tu sais ce qui me ferait plaisir ? C’est qu’on refasse ça.

– D’accord, dit la Marie, et ils vont au champ.

Là, ils remettent ça passionnément. A la fin, le Jules dit à la Marie :

– Bon sang Marie, tu bouges encore plus qu’il y a 20 ans.

Elle lui répond :

– C’est que, il y a 20 ans, la barrière n’était pas électrifiée !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 novembre 2017, 08:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Feu rouge, feu vert

 

Dans une petite ville de province, un voyageur sort de la gare et prend un taxi.

Le chauffeur démarre et brûle tranquillement le premier feu rouge.
– Vous venez de passer au rouge… fait remarquer le client.
– Je sais ! Ne vous inquiétez pas, mon beau-frère le fait tout le temps !

Au deuxième feu, il a déjà pris de la vitesse et passe à nouveau au rouge.
– Oh ! sursaute le passager. Vous en avez encore brûlé un !
– Et alors ? Je vous dis que mon beau-frère le fait sans arrêt, il n’a jamais eu de problème…

Au troisième feu, le taxi, lancé à fond, passe au rouge sans même ralentir.
– Mais vous êtes fou ! crie le client. Vous allez nous tuer !
– Mais non, rassurez-vous ! Je vous ai déjà dit que mon beau-frère le fait tout le temps, et il est en parfaite santé…

Le quatrième feu est vert. Alors le chauffeur freine et s’arrête.
– Qu’est-ce qui vous prend ? dit la passager. Vous venez de griller trois feux rouges, et quand celui-là est au vert, vous vous arrêtez ?
– Oh que oui ! Je me méfie ! Des fois qu’on croise mon beau-frère…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 novembre 2017, 21:49
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La Rage

 

Un professeur de psychologie commence son cours :
– Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.
Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
– Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît?
– Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.
Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
– Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.
Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
– Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici!
Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
– Voilà enfin le niveau ultime de la colère.
Là-dessus, un étudiant lève la main :
– Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
– Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 novembre 2017, 08:31
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Sagesse chinoise

 

Les cinq préceptes de la sagesse chinoise pour les jeunes femmes sont :

1) Il est important de trouver un homme qui t’aide dans les tâches ménagères et travaux pénibles et qui ait un bon emploi.

2) Il est important de trouver un homme d’esprit, avec beaucoup d’humour, qui te fasse rire.

3) Il est important de trouver un homme sur qui tu puisses compter, en qui tu aies confiance et qui ne te mente jamais.

4) Il est important de trouver un homme qui soit bon au lit, qui aime te faire l’amour.

5) Il est important de faire en sorte que ces quatre hommes ne se connaissent pas.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 novembre 2017, 08:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Toto n’en rate pas une

 

Un matin en classe, l’institutrice demande aux élèves :
– Qu’est-ce que la poule donne ?

Une petite fille répond :
– Elle donne des œufs…

– C’est bien Mathilde, maintenant qu’est-ce que la chèvre donne ?

Un autre gentil petit élève répond :
– Elle donne du lait de chèvre.

– C’est très bien, maintenant qu’est-ce que la vache donne ?

Et Toto au fond de la classe répond :
– Elle donne des leçons et des devoirs…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 novembre 2017, 17:19
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les amants

 

Un couple d’amoureux illégitimes dîne aux chandelles dans l’appartement de la dame.

L’homme demande :
– Ton mari ne risque pas de rentrer ? ça m’embête tu sais, surtout que c’est mon meilleur ami quand même…
– Oh, ne t’inquiète pas, on en a encore pour une bonne heure.

A ce moment là, le téléphone sonne, la femme décroche et on l’entend dire : « Oui mon chéri… non… ah… d’accord… bien sûr, à tout à l’heure. »

Elle revient à table et son amant demande :
– C’était lui ?
– Oui. Ne t’inquiète pas, on en a encore pour deux bonnes heures, il fait une partie de billard avec toi !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 novembre 2017, 07:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En avion

 

Dans un avion, un passager qui prend pour la première fois l’avion dit à son voisin :

– Franchement monsieur, c’est extraordinaire ! Vues d’ici, les voitures sur la route, on dirait une colonne de fourmis, savez-vous ?

– Il s’agit certainement de fourmis cher monsieur, répond l’autre, parce qu’on n’a pas encore décollé…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 novembre 2017, 09:05
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une deuxième en bonus !

Un curé qui a besoin d'argent pour sa paroisse s'inscrit à un jeu télévisé qui permet de gagner jusqu'à 1 million.

Cela surprend un peu, mais l'animateur en a vu d'autres et il commence :
- Alors, première question pour mille euros : à quoi vous fait penser le chiffre 22 ?
- A l'expression « 22, v'là les flics ! »
- Très bonne réponse ! On continue pour cinq mille euros ?
- Oui !
- À quoi vous fait penser le chiffre 33 ?
- A une visite chez le médecin, quand il demande : « Dites 33 ».
- Bien ! Alors pour 20 000 euros, un peu plus compliqué : à quoi vous fait penser le chiffre 69 ?

Les sourires fleurissent dans le public, qui imagine l'embarras du candidat curé.

Après un moment, il semble abandonner et annonce :
- Là, je donne ma langue au chat.
Tonnerre d'applaudissements des spectateurs et félicitations de l'animateur :
- Excellent, Monsieur le curé ! Excellent ! Il n'a pas osé prononcer « langue à la chatte », mais c'est très bien Monsieur ! On continue pour 50 000 euros et là, on est dans votre domaine : qu'a dit Ève en se voyant pour la première fois dans la glace ?

Cette fois-ci encore, notre brave curé se creuse la cervelle, il se récite mentalement toute la Genèse, mais sur ce point précis rien ! Alors, il avoue :
- En fait, là j'ai un trou...
De nouveau, les applaudissements de la foule font trembler le studio d'enregistrement et l'animateur en sautille d'excitation :
- Magnifique, mon Père : c'est la bonne réponse. Que fait-on ? On tente les 100 000 euros ?

Notre curé ne comprend pas très bien comment il a pu donner la bonne réponse sans la connaître, mais admet que les voies du Seigneur sont impénétrables, même à la télévision, et décide de continuer :
- Oui : c'est pour les oeuvres de la paroisse, donc on continue.
- Et qu'a dit Adam en se voyant pour la première fois dans une glace ?

Le pauvre curé qui ne savait même pas qu'il y avait un miroir dans le jardin d'Eden, réalise que les questions du jeu sont bien plus difficiles que ce qu'il avait imaginé :
- Oh ! Je ne croyais pas que cela pouvait être si dur !

La foule est carrément debout et scande « le million ! Le million ! »
- Excellent ! Alors, tenterons-nous le million ?

Le curé n'a toujours pas compris pourquoi on lui dit qu'il a bien répondu, mais conclut que c'est Dieu qui l'aide. Du coup, en pensant à tout ce qu'il pourra faire avec un million, il décide de continuer !
- Alors, qu'a dit Adam quand il a su qu'Ève était enceinte ?

Après un long silence, catastrophé à l'idée qu'il a tout perdu, le curé se lâche :
- Et [censored] ! J'aurais dû me retirer plus tôt !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 novembre 2017, 07:40
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le camp de nudistes

 

Maman, papa et la petite fille de dix ans s’en vont passer leurs vacances dans un camp de nudistes.
Le jour de l’arrivée, la petite fille va au bord de la plage dans l’espoir de ses faire des copains et des copines. Lorsqu’elle revient un peu plus tard, elle dit à sa mère :
– Maman, maman, il y a des dames sur la plage, elles ont des plus gros nénés que toi !

La maman lui répond :
– C’est vrai chérie, mais tu sais, plus les seins sont gros, moins il y en a dans la tête…

Le lendemain, la petite fille rentre de sa ballade et dit :
– Maman, maman, il y a des messieurs sur la plage, ils ont des plus gros kikis que papa !
– Oui c’est vrai aussi. Mais c’est comme pour les femmes : Plus le kiki est gros, moins il y en a dans la tête…

La petite fille s’en va… puis revient en étant toute excitée pour dire :
– Maman, maman, papa est en train de parler à une dame qui n’a vraiment rien dans la tête, et plus il lui parle, et moins il en a dans la tête lui aussi.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 novembre 2017, 08:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Problème de gaz

 

Un homme vient consulter un gastro-entérologue.

– Docteur, j’ai des gaz en permanence. Pour tout vous dire je n’arrête pas de…

– J’ai compris. Baissez votre pantalon et allongez-vous, nous allons voir ça.

Le médecin quitte un instant la pièce et revient avec une longue tige de fer.

– Oh non, docteur, pitié ! Pas ça !

– Calmez-vous, fait le médecin. Je voudrais ouvrir le vasistas pour aérer.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 novembre 2017, 20:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le grand naïf

 

–  Ces médecins, dit un grand naïf à son ami, sont vraiment d’une incompétence qui me confond.
Tiens, l’un d’eux prétendait depuis deux ans que j’étais incapable de procréer.

–  Et alors ?

–  Ma femme est allée en consulter un autre et c’est bien ce que je pensais, tout venait d’elle. Elle manquait d’iode.

–  A bon ?

–  Oui, le médecin l’a envoyée passer quinze jours au bord de l’Atlantique et ça y est… Elle est enceinte.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 novembre 2017, 08:44
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le jour de mon anniversaire

 

Un jour j’ai rencontré un gentil Monsieur et nous sommes tombés amoureux. Nous devions nous marier, alors j’ai cessé de manger mon plat préféré… Les fèves au lard.

Quelques mois plus tard, le jour de mon anniversaire, je suis tombée en panne sur le retour pour la maison. J’ai donc appelé mon mari pour le prévenir que je serais en retard, car il me fallait marcher jusqu’à la maison.

En marchant, je passe devant un petit resto d’où émane une odeur de fèves au lard à laquelle je ne peux résister. Vu les kilomètres qu’il me reste à marcher, je me dis que les « effets » seraient sûrement passés avant d’arriver à la maison. Alors je m’arrête et, sans m’en apercevoir, j’avais bouffé trois grandes portions de fèves au lard.

A mon arrivée, je fus surprise de voir mon mari déjà rentré, tout excité de me voir et qui s’exclame: « Chérie, j’ai une surprise pour le souper ce soir ».

Alors il met un foulard sur mes yeux et me fait asseoir à table. En m’asseyant, le téléphone sonne juste comme il allait me retirer le foulard. Il me fait promettre de ne pas y toucher avant qu’il ne revienne et va répondre.

Les fèves que j’avais avalées me faisaient toujours effet (du tonnerre) et la pression devient intenable; alors mon mari n’étant pas dans la pièce, j’en ai profité. Je bougeai mon poids sur une jambe et en échappai un. Non seulement il était bruyant, mais l’odeur était comme celle d’un camion de rebuts passant sur une mouffette !

Je pris ma serviette de table pour faire circuler l’air autour de moi vigoureusement. Balançant mon poids sur l’autre jambe, j’en évacuai trois de plus. L’odeur était pire que le chou cuit.

Attentive à la conversation de mon mari dans l’autre pièce, je continuai ainsi durant quelques minutes. Le plaisir était indescriptible. Alors que les salutations au téléphone signalaient la fin de ma liberté, de nouveau j’aérai autour de moi avec ma serviette, la replaçai sur mes genoux et me croisai les mains, soulagée et fière de moi.

Mon visage reflétait l’innocence au retour de mon mari qui s’excusa d’avoir été aussi long. Il me demanda si j’avais triché et regarda autour de lui; je lui assurai que non.

C’est alors qu’il retira le foulard et que douze invités assis autour de la table crièrent en chœur:

« Bon Anniversaire ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 novembre 2017, 08:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le pyjama bleu en soie

 

Un vendredi soir au bureau, un homme téléphone à sa femme et lui dit :

– Quelque chose de super vient d’arriver. Le patron a proposé d’emmener les cadres les plus méritants qui le souhaitent pour une semaine de pêche dans le marais poitevin. Ça va être excellent pour ma carrière car le patron est un fou de pêche au brochet.
On part dès ce soir, alors prépare-moi ma valise et mon équipement de pêche ; n’oublie pas de prendre mon pyjama bleu en soie. Je passe à la maison dans une heure pour tout prendre.

Une heure plus tard, le gars passe en coup de vent chez lui, il embarque le tout, dit au revoir à sa femme et se barre.

Une semaine plus tard, il est de retour.

Sa femme lui demande :

– Alors, ta semaine de pêche s’est bien passée, chéri ?

– Oh oui, c’était génial… Mais dis-moi, tu as oublié de me préparer mon pyjama bleu en soie.

– Ah mais non, répond la femme. Je l’ai placé dans ta boîte à appâts !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.