Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (58)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
20 avril 2014, 07:43
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le petit rigolo

 

Une jeune professeur d’université rappelle à son Amphi que le lendemain aura lieu l’examen de mécanique.

Elle précise à ses étudiants qu’aucune absence ne pourra être tolérée sans motif sérieux, du type accident, grave maladie ou décès d’un proche…

Au fond de l’auditoire Joël André, un jeune rigolo, demande alors :
- Et en cas de très grande fatigue pour activité sexuelle débordante ?

Tout l’auditoire éclate de rire.

Quand le silence est enfin rétabli, le professeur sourit à l’étudiant et lui répond doucement :
- Vous écrirez avec l’autre main…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 avril 2014, 05:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’ingénieur

 

Un groupe de trois directeurs a pour tâche de mesurer la hauteur d’un mât.

Ils sortent dehors et se rendent au mât avec les échelles et les rubans à mesurer.

Tour à tour, ils tombent de l’échelle ou laissent tomber le ruban à mesurer.

Un ingénieur passe par là et voit ce qu’ils essaient de faire. D’un geste moqueur il tire le mât hors de la terre, le met à plat, le mesure de bout à bout et enfin donne la mesure à un des directeurs, puis il s’en va.

Après que l’ingénieur soit parti, le directeur se tourne vers les deux autres et dit en riant :
- Ça c’est bien un ingénieur. C’est bien la peine de faire toutes ces études ! Nous cherchons la hauteur et il nous donne la longueur…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 avril 2014, 05:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Vol à l’étalage

 

Ernest et Pauline sont un vieux couple de 80 ans chacun. Ils se chamaillent sans cesse. Leur jeu favori, faire tout ce qu’il faut pour pourrir la vie du conjoint chaque jour un peu plus.

Ernest très malin a lancé un défi à Pauline, voler une boîte de conserve dans un supermarché. Et au bout du compte Pauline a été arrêtée (Ernest bien sûr n’avait rien volé).

Et voilà donc Pauline au tribunal.

Le juge lui demande :
- Je vois que c’est votre premier vol ?
- Oui, Monsieur le Juge.
- Qu’avez-vous volé ?
- Une boite de pêches.
- Pourquoi avez-vous volé cette boite ?
- Oh! Une petite faim, c’était l’heure du goûter …
- Combien y avait-il de pêches dans la boite ?
- Euh… six, Monsieur le Juge.
- Vous aurez donc six jours d’emprisonnement !

Là-dessus Ernest intervient :
- Puis-je dire quelque chose ?
- De quoi s’agit-il ? demande le juge.
- Elle a aussi volé une boite de petits pois !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 avril 2014, 05:25
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Au petit matin

 

Dès le lever du jour, un garçon sort de chez la fille qu’il a draguée la veille au soir.

Encore tout excitée, la fille se penche à la fenêtre et l’appelle :
- Au fait c’est quoi ton téléphone ?

Le gars fouille dans sa poche, en ressort le téléphone et répond :
- Un Nokia !
- ????????



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 avril 2014, 03:45
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les sacs poubelle

 

Une vieille petite dame marche sur le trottoir tirant deux sacs poubelle. Tout à coup, un des sacs se déchire et laisse sortir des billets de 5 euros…

Remarquant cela, un policier l’arrête et lui dit :
- Madame, il y a des billets de 5 euros qui sortent de votre sac.

- oh vraiment ? Je dois retourner et voir si je peux retrouver les autres que j’ai perdus. Merci de me l’avoir signalé, dit la vieille dame.

- Un instant, madame pas si vite, dit le policier. D’où vient cet argent ?

- oh non ! répond la petite vieille. Ma cour arrière est près d’un stade de football et durant les parties, quelques fans viennent pisser à travers la clôture de mon jardin de fleurs.
Alors ce que je fais, je me tiens près de la clôture avec une paire de sécateurs et à chaque fois qu’un gars sort son attirail pour pisser, je lui dis que «c’est 5 euros ou je la coupe».”

Le policier ajoute en riant :
- C’est bien normal, et lui souhaite bonne chance.

Mais avant de continuer son chemin il lui demande :
- Et dans l’autre sac qu’est ce qu’il y a ?

- Vous savez, dit la petite vieille, tout le monde ne paie pas…!!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 avril 2014, 07:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le test de célibat

 

Ce sont trois jeunes candidats à la prêtrise. L’évêque s’est déplacé spécialement au séminaire pour leur faire passer un dernier test : Le fameux test du célibat.

L’évêque conduit les trois candidats dans une pièce, et leur demande de se déshabiller. Ensuite, il demande à chacun de s’attacher une petite clochette au bout de leur partie intime au moyen d’une ficelle toute fine.

Lorsque tout le monde est prêt, une superbe fille entre dans la pièce et vient se placer devant le premier candidat. Elle entame un strip-tease torride… et l’on entend « Tingingling »

L’évêque prend alors la parole :
- Patrick, je suis vraiment désolé pour vous, mais votre manque de self-control vous joue des tours. Emportez vos vêtements et courrez prendre une douche froide. Vous en profiterez pour prier et méditer sur votre faiblesse charnelle.

Pendant ce temps, la jeune fille qui s’était placée devant le second candidat avait continué son strip-tease. Arrivée à la petite culotte, on entend… « Tingingling »

L’évêque reprend alors la parole :
- Joseph, toi non plus, tu n’es pas capable de refréner tes pulsions charnelles. Une douche froide et des prières pour toi aussi.

Et le second candidat quitte la pièce. A ce moment, la jeune fille est déjà toute nue, en train de danser et de prendre des attitudes toujours plus suggestives devant le troisième candidat… Mais rien. Elle a beau même se frotter contre le corps de l’éphèbe. Mais aucune réaction…

L’évêque est très satisfait et il dit :
- Michael, mon fils, je suis vraiment fier de toi. Tu es le seul à avoir eu assez de force de caractère pour ne pas t’être laissé aller à tes pulsions charnelles. Tu deviendras prêtre très rapidement. Maintenant tu peux aller rejoindre tes deux compagnons sous la douche…… »Tingingling »…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 avril 2014, 06:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La leçon

 

Dans une école du Médoc, l’institutrice apprend aux élèves les mesures de capacité.

Elle en arrive aux mesures des liquides et dit :
- La plus petite, c’est le millilitre. Puis viennent le centilitre, le décilitre, et la mesure de base qui est…

- Le litre ! crient les enfants.

- Très bien. Qu’y a-t-il au-dessus du litre ?

Et toute la classe en chœur répond :
- Le bouchon !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 avril 2014, 06:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Cour d’assises

 

L’action se passe dans une cour d’assises. Un homme comparait pour un double meurtre.
- Monsieur, vous êtes accusé d’avoir tué votre épouse à coups de marteau

Une voix se fait entendre dans le public : « Ah!Le Fumier va !»

- Vous êtes aussi accusé d’avoir sauvagement tué votre belle-mère à coups de marteau.

La même voix se fait entendre : «Le gros pourri ! Ah l’ordure !»

Le juge interrompt la lecture des charges et s’adresse à la personne qui exprime son dégoût :
- Monsieur, je peux comprendre que les actes commis vous répugnent et que vous exprimiez vos sentiments, mais vous êtes dans une cour d’assises et je vous demanderai donc par conséquent de respecter ce tribunal. A l’avenir, merci de réfréner vos émotions.

L’homme se lève et s’adresse au juge :
- Monsieur le juge. J’ai été le voisin de l’accusé pendant plus de 15 ans et à chaque fois que je suis allé le voir pour lui emprunter un marteau, cette ordure m’a toujours répondu qu’il n’en avait pas !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 avril 2014, 06:44
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La station de ski

 

Ce sont deux amis qui décident d’aller passer une semaine au ski.

L’année dernière, ils étaient allés dans une super station et donc il prennent la décision d’y retourner.

Arrivés sur place et une fois l’installation faites, ils vont s’inscrire à l’école de ski.
- Bonjour monsieur. Nous souhaiterions prendre des cours.
- Pas de problème. Quel est votre niveau ?
- Nous sommes plus ou moins débutants mais nous souhaiterions avoir le même moniteur que l’année dernière.
- Euh… Oui… Connaissez vous son nom ?
- Ben on s’en souvient plus mais il avait une combinaison grise et bleu.
- Tous les moniteurs de cette école ont une combinaison grise et bleu, monsieur.
- Attendez… Ah ! Il avait deux anus.
- Deux anus Mais c’est n’importe quoi ?
- Si, si ! Je vous jure. A chaque fois qu’on croisait un autre moniteur, celui-ci lui demandait s’il s’en sortait avec ses deux trous du cul.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 mai 2014, 05:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le responsable

 

Un candidat se présente pour un emploi dans une grande société.

Le chef du personnel lui dit :
- Pour ce poste, nous recherchons quelqu’un de réellement responsable.

Et l’autre s’écrie :
- Alors là, pas de problème ! Dans ma dernière place, chaque fois que quelque chose n’allait pas, ils disaient tous que c’était moi le responsable !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 mai 2014, 07:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le perroquet 

 

Dans une vente publique, on met aux enchères un perroquet magnifique.

Une dame le veut absolument. Les enchères montent, montent, s’envolent, et finalement il est adjugé à la dame pour deux mille euros.

En venant le chercher, elle dit au commissaire-priseur :
- Pour ce prix là, j’espère qu’il parle !

Et le perroquet lance :
- A votre avis, madame, qui faisait monter les enchères ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 mai 2014, 06:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Asile politique

 

Un célèbre dissident chinois demande l’asile politique en France.

A son arrivée à Roissy, une meute de reporter l’attend.
- Pourriez-vous nous parler des difficultés de la vie quotidienne en Chine ?
- A vrai dire, honorables journalistes, on ne peut pas se plaindre…
- Qu’en est-il de la liberté de parole et d’opinion ?
- On ne peut pas se plaindre…
- Et le respect des droits de l’homme ?
- On ne peut pas se plaindre non plus…
- Mais alors, dit un journaliste, pourquoi demandez-vous l’asile politique chez nous ?
- Parce qu’en France, on peut se plaindre…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 mai 2014, 06:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’air conditionné

 

Dans un restaurant du Vieux-Nice, un touriste parisien appelle le garçon:
- On étouffe, ici ! Mettez donc en marche l’air conditionné.
- Bien, monsieur.

Dix minutes plus tard, le touriste dit au garçon:
- On gèle, ici ! Arrêtez un peu l’air conditionné.
- Bien, monsieur.

Un quart d’heure se passe:
- Garçon ! C’est une véritable fournaise. Remettez en marche l’air conditionné.
- Bien, monsieur.

Un autre touriste, assis à une table voisine, dit au garçon:
- Vous avez une drôle de patience avec ce genre de loustic.
- Oh! vous savez, répond le garçon, l’essentiel est qu’il soit content. Parce qu’entre nous, nous ne l’avons pas encore fait installer, l’air conditionné.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 mai 2014, 06:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le puzzle

 

Raymond reçoit un coup de fil de sa blonde préférée, Simone qui visiblement, a quelques problèmes :

- J’ai besoin de ton aide, Raymond.
- Qu’est ce qui se passe ? interroge celui-ci.
- J’ai acheté un puzzle mais c’est trop dur. Pas une seule pièce ne correspond !
- Il est censé représenter quoi, ton puzzle ?
- Un grand coq qui chante.

Raymond, bon prince, accepte de venir l’aider et arrive un quart d’heure plus tard chez la jolie Simone.

Ravie, elle le conduit à la cuisine où toutes les pièces sont étalées sur la table. Raymond jette un œil et dit :
- Simone, sois gentille : range les cornflakes dans la boite !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 mai 2014, 06:54
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le marathonien

 

C’est une femme qui reçoit son amant chez elle, alors que son mari est au travail.

Un jour qu’ils sont au lit tous les deux, elle entend la voiture du mari dans le garage :
Il rentre plus tôt que d’habitude !!!

Elle hurle alors à son amant :
- Dépêche-toi ! Attrape tes vêtements et passe par la fenêtre TOUT DE SUITE !
Le petit ami regarde la fenêtre et dit :
- Je ne peux pas sortir par la fenêtre comme ça ! Il pleut des cordes dehors !
Elle lui répond :
- Si mon mari rentre dans la chambre et qu’il te voit, il nous tuera tous les deux !

Alors le jeune homme prend ses vêtements et passe par la fenêtre !

Arrivé sur la terre ferme, il se retrouve au beau milieu du marathon municipal annuel…

Alors il se met à courir au côté des autres participants, malgré le fait qu’il soit complètement nu avec ses vêtements à la main.
Son voisin de course le regarde alors de bas en haut et lui dit :
- Vous courez toujours le marathon tout nu ?
L’amant lui répond :
- Oui oui, de cette manière je ressens vraiment une impression de totale liberté.
Et l’autre continue :
- Et vous emportez toujours vos vêtements pendant la course ?
L’amant essoufflé répond :
- Oui bien sûr, comme ça je m’habille tout de suite à la fin de la course et je rentre directement chez moi en voiture !
Enfin le coureur termine :
- Et vous portez toujours un préservatif en courant ?
- Oh non… Seulement quand il pleut.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.