Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 1
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (41)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<      
Auteur Message
Mistëry
05 septembre 2019, 08:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Contrôle de police

 

Un gendarme en moto arrête un gars pour excès de vitesse manifeste :

– Monsieur, pourrais-je voir votre permis de conduire, s’il-vous-plaît ?
– Je n’en ai plus. On me l’a retiré il y a des mois après cinq infractions graves.
– Puis-je voir les papiers du véhicule?
– Je ne sais pas. Ce n’est pas ma voiture, je l’ai volée.
– Ce véhicule est volé ??
– C’est exact. Mais maintenant que j’y pense, j’ai cru voir des papiers dans la boîte à gants, quand j’y ai rangé mon revolver.
– Il y a un revolver dans la boîte à gants ???
– Oui, Monsieur. C’est là que je l’ai mis quand j’ai tué cette femme et pris sa voiture.
– Vous… vous avez tué la propriétaire de cette voiture ??
– Oui, Monsieur. Le cadavre est d’ailleurs encore dans le coffre.
– Le… le cadavre est dans… le coffre ??!?
– Oui, Monsieur.

Le gendarme recule de deux pas, empoigne sa radio et appelle des secours, qui arrivent vite fait, encerclant la voiture.

Un officier s’approche du conducteur :
– Puis-je voir vos papiers, Monsieur ?
– Voici.
Les papiers sont en ordre.
– Puis-je voir les papiers du véhicule ?
Le conducteur ouvre la boîte à gants, les dix tireurs d’élite entourant la voiture, épaulent. Le conducteur sort les papiers. Il est bien le propriétaire de la voiture. L’officier, jetant un œil dans la boîte :
– Vous n’avez pas d’arme ?
– Non, Monsieur.
– Voulez-vous sortir de votre voiture, sans mouvement brusque, et ouvrir votre coffre ?
Le conducteur sort. Ouvre le coffre. Qui est vide, évidemment.
L’officier :
– Je ne comprends pas, Monsieur, il m’a été rapporté que vous conduisiez, sans papiers, cette voiture volée après avoir tué sa passagère au moyen d’une arme cachée dans la boîte à gants, et dont le corps se trouvait dans le coffre…
– Et je suppose que le type qui vous a raconté cela vous a dit aussi que je roulais trop vite…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 septembre 2019, 07:55
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

La trayeuse

 

Un fermier commande une trayeuse automatique à vache très high-tech.

Comme sa femme est partie faire des courses il décide, après un mélange de fantasme et d’hésitation, de l’essayer sur… lui-même.
Il insère donc son xxxx dans la trayeuse et la met en marche…. et il ne met pas longtemps à réaliser que cet équipement lui procure un plaisir intense !!!!!

Une fois « soulagé », il essaye d’enlever le boyau de succion … sans résultats ! Il lit donc hâtivement le manuel d’instruction, mais n’y trouve rien d’utile… Il tripote tous les boutons de la machine … sans plus de succès…
Finalement, il sort son portable de sa poche et appelle le service après-vente.
– Allo!!…je viens de me procurer votre nouvelle trayeuse. Elle fonctionne très bien, mais comment je fais pour l’enlever de la vache ?
– Ne vous tracassez pas, la machine se déconnecte automatiquement lorsqu’elle a collecté 10 litres !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 septembre 2019, 08:52
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Les bottes

 

C’est un cowboy qui s’achète de nouvelles bottes et il en est très fier.
Le soir il demande à sa femme: Ma chérie, remarques-tu quelques chose ?
Sa femme lui répond que non.
Frustré qu’elle n’ai pas remarquer ses bottes, il se déshabille et garde seulement ses bottes et lui dit : et maintenant ?
– Euh et bien non, toujours non !
– Maudite femme, tu ne vois donc pas que mon pénis te montre mes nouvelles bottes.
– Ah oui et bien tu aurais mieux fait d’acheter un nouveau chapeau



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 septembre 2019, 08:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le chaos

 

Un jour, un homme rentre du travail pour trouver le chaos qui règne à la maison.

Ses enfants, encore en pyjama, jouent dans la boue du jardin. Sur le gazon, tout autour de la maison, il y a des cartons de repas congelés et des boîtes de jus de fruits par terre.

Quand il entre dans la maison, c’est encore pire :
La vaisselle sale est éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien est renversé sur le sol, la vitre est brisée et traîne par terre sur une grande surface. Il y a du sable sur le carrelage, sur la table de la cuisine et les meubles. Dans la salle de séjour, il trouve des jouets, des vêtements et une lampe renversée.

A ce moment, l’homme a très peur qu’un malheur ait touché sa femme. Il se précipite au second étage et là, stupéfait, il trouve sa femme encore en pyjama assise dans le lit en train de lire un livre.

Elle se retourne en souriant et lui demande :
– Comment était ta journée ?
– Mais que s’est-t-il passé ici aujourd’hui ??

Elle lui répond souriante….
– Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j’ai fait durant la journée et quand je réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants… Tu me dis : «C’est tout ? »…Eh bien, aujourd’hui, je n’ai rien fait !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 septembre 2019, 08:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le Diable

 

Ce matin, le petit village est en émoi… Imaginez donc, le Diable en personne est venu leur rendre visite !
Et, comble du sacrilège, il est, en ce moment, perché en haut du clocher de l’église.

Tout le village est donc rassemblé autour de l’église pour observer cette apparition démoniaque.

Le curé aussi regarde, éberlué, le Démon.
Et bizarrement, la première question qui lui vient à l’esprit est :
–  Mais comment est-il monté ?

Alors, l’une de ses paroissiennes, ayant entendu la question, répond en rougissant et en baissant la tête :
–  Comme un taureau, mon père…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 septembre 2019, 09:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Les pêcheurs

 

Deux hommes sont à la pêche sur glace à leur trou de pêche favori. Ils pêchent tranquillement en buvant leur bière…
– Je pense que je vais divorcer d’avec ma femme, elle ne m’a pas parlé depuis plus de 2 mois, dit l’un deux.

Son compagnon continue lentement à boire sa bière à petits coups et dit alors pensivement
– Réfléchis bien… Des femmes comme ça, c’est dur à trouver…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 septembre 2019, 07:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le cadeau surprise

 

Un jeune, homme, tout ce qu’il y a de plus correct, voulait acheter un cadeau de noël à sa nouvelle petite amie. Après mûre réflexion, il décida de lui acheter une paire de gants.

Accompagnée de la sœur de sa nouvelle amie pour être mieux conseillé, il alla les lui acheter. La sœur acheta, de son côté, deux paires de petites culottes pour elle-même. Durant l’emballage, la vendeuse mélangea les deux articles et la sœur obtint les gants…

Sans vérifier le colis, il envoya donc les petites culottes à son amoureuse avec la note suivante :

Douce chérie,

Voici un petit cadeau pour te prouver que je n’ai pas oublié noël. Mon choix est dû au fait que je me suis aperçu que tu avais l’habitude de ne pas en porter lorsque tu sortais le soir.

Si ça n’avait pas été de ta jeune sœur, j’aurais choisi une paire plus longue avec des boutons, mais elle porte elle-même des paires plus courtes, faciles à enlever.

La couleur est plutôt pâle, mais la vendeuse m’a montré une paire qu’elle avait portée pendant trois semaines et elle était à peine sale. La jeune vendeuse en a fait l’essai devant moi et ça lui faisait très bien.

J’aurais aimé pouvoir te les mettre moi-même la première fois. Sans doute beaucoup d’autres hommes les serreront dans leurs mains avant que je ne puisse te revoir. Lorsque tu les enlèveras, souffle dedans avant de les ranger afin de chasser l’humidité qui reste toujours après usage.

J’espère que tu vas les aimer et que tu vas les porter pour moi au jour de l’an. Pense juste au nombre de fois que j’aurai le plaisir de les embrasser. Enfin, la dernière mode c’est de les porter avec les rebords pliés montrant la fourrure.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 septembre 2019, 08:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Dans un café

 

Un Français est en train de déjeuner dans un café, lorsqu’un Américain, mâcheur de chewing-gum, vient s’asseoir en face de lui :
– Vous mangez tout le pain en France ?
– Bien sûr.
– Nous aux States on ne mange que la mie. La croûte, on la stocke dans des containers, puis on la transforme en croissants qu’on envoie en France

Après un petit silence, l’Américain renchérit :
– Et avec le pain, vous mangez de la confiture ?
– Bien sûr !
– Eh bien, nous on mange des fruits frais, on ramasse et on stocke les pelures dans des containers, on les transforme en confiture qu’on envoie en France !

Le Français, excédé lui demande alors :
– Et vous que faites-vous avec les préservatifs usagés ?
– On les jette bien sûr !
– Eh bien nous on les stocke dans des containers, puis on les transforme en chewing-gum qu’on envoie aux États-Unis !…

 
 


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 septembre 2019, 09:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1864

Le marc de café

Ça se passe un dimanche matin. Un monsieur est victime d’une crise d’hémorroïdes carabinée.
Ne voulant pas déranger le médecin un dimanche, il demande à son épouse si elle ne connaît pas un remède de « bonne femme ».
Elle lui répond qu’effectivement, elle se souvient que sa grand-mère utilisait des cataplasmes à base de marc de café.

Alors le monsieur suit les conseils de son épouse et s’applique sur le fondement des compresses imbibées de marc de café pendant toute la journée.

Le lundi matin, il décide malgré tout de consulter car la douleur est encore très importante. Le médecin le reçoit, le fait se déshabiller puis se pencher en avant. Le monsieur reste comme ça, en position pendant cinq bonnes minutes, puis il commence à s’inquiéter :
– Alors Docteur, qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que vous voyez ?

Et le docteur répond :
– Je vois… des changements dans votre carrière… un grand amour avec une belle jeune femme brune… de l’argent, beaucoup d’argent……



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<      
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.